Égalité salariale, les hommes vont-ils payer l’addition ?

BD 89495 Jaune Paris Hilton s Paris Hilton Femme jaune 89495 sandales Do,AFemmei Toe Pantoufles Strass Wedge Silver, LIU JO NERO Pelle naturale S16087P0079-22222Talons Hauts Pleaser Chaussure s Chaussures femmes "DELIGHT - 654",Hommes femmes Femmes Circus by Sam EdelFemme Katie de gros Nouveau design Moderne et élégant,Jessica Simpson elisbette Spartiates 016, chamois, 6 UK,Miu Miu Bride- s Noir Casual- Femmes Taille FR 37 Sandals en Cuir,Birkenstock Milano Femmes s Mules 634501 Normal Marron Nouveaufemmes cloudsteppers par CLARKS s décontractées LE STYLE - Arla jacory s élégant noir coloré 10 cm compensé platform comme cuir élégant 9883,Sandalo Cafè Noir con Tacco e Paillettes Nero - KNE901010,MORI ITALY SANDALS WEDGES HEELS SANDALETTE SANDALI SCHUHE LEATHER BLACK NERO 41,Messieurs / Dames Vagabond Tia 4331-101-20 Black Belle couleur Ventes Italie Frontière humaine,Espadrillas a EA7 EMPORIO ARMANI, rigato, art: 915001 6P277,Femmes Donald J Pliner s Compensées Couleur Metallic Platino Taille 39 EU,Jessica Simpson Ellenie à Talon s, Nu des brevets, 6 UK,BIRKENSTOCK SANDALO INFRADITO GIZEH BIRKO-FLOR PATENT WHITE,Nina Venetia Cheville Sangle Robe s 038, taupe reflet, 5.5 UKTamaris s pour Femmes Plateau Chaussures D'Été 28206 20 305,chaussons élégant sabot beige or basses élégant confortable comme cuir 9837Monsieur / Dame Femmes REMONTE Smart CASUAL- s Diversité des emballages Choix international Gamme complète de spécifications,Sandalias Mujer STONEFLY MARLENE II 4, Color Negro, s puor femme KESS 1347M , Color Noir,Moses Curseur s Silverado Moses Femmes s & Chaussures de PlageFemmes Keen Couleur Blanc Star White Taille 41.5 EU / 10 US,femmes VAN DAL s style Lucie -WBallop Chaussures "Aqua Fit Voyager TURQUOISE" - fonction Chaussures-Fitness-Chaussures,Femmes Carlos by Carlos Santana solera s À Talon,Paez Dames Femmes s Vaqueta Turquoise Été Strand Bleu Mint Turquoise,Merrell Terran Convertible II Femme Chaussures s-Noir Toutes Tailles,

Égalité salariale homme/ femme ?

Le gouvernement a récemment affiché sa ferme volonté de résorber l’écart de rémunération persistant entre hommes et femmes, soit 9% en moyenne pour un même poste afin de tendre vers l’égalité salariale.

Plusieurs mesures ont été annoncées dont certaines vont mettre la pression sur les entreprises, qui vont désormais être jugées sur les résultats et non plus seulement sur les moyens mis en œuvre.

La multiplication des contrôles dans les entreprises à partir de 2022, avec à la clé pour les mauvais élèves une amende pouvant atteindre 1% de la masse salariale, semble être la mesure la plus coercitive.

Pourtant au-delà des sanctions financières une autre mesure annoncée pourrait s’avérer efficace : l’obligation pour les entreprises de rendre public, notamment via leur site Internet, les écarts qu’elles auront mesurés auprès de leurs salariés. Dans une période ou le développement de sa marque employeur est devenu le sujet RH majeur de nombreuses entreprises, afficher de mauvaises performances sur ce thème serait contreproductif.

Nous pouvons donc raisonnablement avancer que les entreprises vont devoir augmenter fortement leurs fameuses enveloppes de rattrapage pour avoir une chance de résorber un écart moyen de 9% sur 3 ans, soit par an autour de 3 % de la masse salariale constituée par l’effectif féminin.

Nous parlons ici de moyenne, or l’effort devra être encore plus conséquent pour certaines entreprises.

Il est donc difficile d’imaginer que ce rattrapage à marche forcée n’aura pas de conséquences sur les enveloppes d’augmentations de salaires « hors rattrapage », ne serait-ce que pour une raison évidente, il est beaucoup plus difficile de rattraper la tête de course quand ceux qui sont devant avancent vite ! Ainsi, plus les rémunérations ne bénéficiant pas de rattrapage continueront de progresser sur la période, plus l’écart à résorber sera conséquent, rendant l’effort budgétaire encore plus difficile.

Affirmer que les hommes seront les principales victimes de cette modération salariale est certes un peu provocateur et théoriquement faux car de moindres augmentations pénaliseront tout autant les femmes n’étant pas ou peu impactées par les mesures de rattrapage salarial.

Cependant, nous imaginons que cela pourra être perçu comme tel dans des entreprises ou une forte majorité de femmes bénéficie de ces mesures d’ajustement.

Au final, toutes les annonces faites par le gouvernement vont dans le bon sens et on ne peut que se réjouir à l’idée d’éradiquer le plus rapidement possible des écarts injustifiés et indignes d’une société qui se veut moderne et progressiste.

Dans la pratique certes, des efforts devront surement être faits, souhaitons dans ce cas qu’ils seront répartis équitablement entre les salariés. Souhaitons aussi que les actionnaires contribueront à l’effort collectif en acceptant que des coûts supplémentaires réduisent temporairement les résultats de leur entreprise.

Et si les hommes pensent qu’ils vont devoir payer un plus lourd tribut, souhaitons qu’ils soient fiers de participer à cette juste cause. Si dans quelques années les femmes paient plus souvent l’addition ce sera peut-être le signe que notre société a bien évolué.

 

Suivez-nous aussi sur Youtube et sur Linkedin

Si vous souhaitez recevoir toutes les actualités du blog, abonnez-vous à la Newsletter !

Pour en savoir plus: http://www.mcr-consultants.com

Thierry Magin
Directeur Associé chez MCR Groupe

BIRKENSTOCK Yara Birko Flor noir verni normal Femmes 1005163 Bride D'Orteil,