Égalité salariale, les hommes vont-ils payer l’addition ?

New Balance Hommes 617 Chaussures De Skate Gris/Gomme BNWT,NEW BALANCE KV 574 YOI - BABY - GIALLO-21,Escarpins à talons hauts,Chaussures NEW BALANCE Femme NERO Cuir naturel MRL996DX,Puma Madrid Tanned Sneaker Noir f01ML373 Homme Chaussures Bordeaux New Balance, New Balance MRL 247 Taglia 42.5 MRL247DF GrigioKEM - Boots à talons,New Balance 533 Numerique Stratford Pj Ladd Chaussures de Skate Noir Cuir Neuf,Homme PUMA Ignite Pwradapt Chaussure de golf, noir/noir, taille 11.0 Qlz4 US/10.5 UK,PUMA Rouge bull racing Disc MID Chaussures Hommes 305939 Bleu 01,Puma hommes Basket Classic Cocoon gris textile chaussures de tennis,F3184 Basket blu NEW BALANCE 991 chaussures running Chaussure man,Puma Hybride Runner Unrest Chaussures De Course Fitness Chaussures De Sport 191507 Hommes,NEW BALANCE KV 574 CXI ROUGE mis-23?,PURE TOP - Baskets montantes,PUMA RF DISC RONNIE FIEG KITH 8 us 7 40 Amis & FAMILY COAT ARMS POPPY amis,OVIALY - Escarpins à talons hauts,SAMBAROSE - Baskets basses,STRAIGHTSET CAW - Baskets basses,DELICACY - Escarpins à talons hauts,Puma Homme Future 2.2 netfit Firm Ground/AG Chaussures De Football Crampons Baskets Sports,Chaussures Neuf Balance M991 ANG -9?,Puma Ignite XT Hommes course Baskets / Chaussures - bleu,ELIANE - Bottines à talons hauts,New Balance Chaussures Homme Sneakers Bleu 95289 BDT,AELIA - Escarpins à talons hauts,CLEATED - Baskets basses,NEW BALANCE U520 BASKET NOIR GRIS F8,Puma Basket Classic Caoutchouc de Luxe Baskets Unisexes 365366 01 Blanc

Égalité salariale homme/ femme ?

Le gouvernement a récemment affiché sa ferme volonté de résorber l’écart de rémunération persistant entre hommes et femmes, soit 9% en moyenne pour un même poste afin de tendre vers l’égalité salariale.

Plusieurs mesures ont été annoncées dont certaines vont mettre la pression sur les entreprises, qui vont désormais être jugées sur les résultats et non plus seulement sur les moyens mis en œuvre.

La multiplication des contrôles dans les entreprises à partir de 2022, avec à la clé pour les mauvais élèves une amende pouvant atteindre 1% de la masse salariale, semble être la mesure la plus coercitive.

Pourtant au-delà des sanctions financières une autre mesure annoncée pourrait s’avérer efficace : l’obligation pour les entreprises de rendre public, notamment via leur site Internet, les écarts qu’elles auront mesurés auprès de leurs salariés. Dans une période ou le développement de sa marque employeur est devenu le sujet RH majeur de nombreuses entreprises, afficher de mauvaises performances sur ce thème serait contreproductif.

Nous pouvons donc raisonnablement avancer que les entreprises vont devoir augmenter fortement leurs fameuses enveloppes de rattrapage pour avoir une chance de résorber un écart moyen de 9% sur 3 ans, soit par an autour de 3 % de la masse salariale constituée par l’effectif féminin.

Nous parlons ici de moyenne, or l’effort devra être encore plus conséquent pour certaines entreprises.

Il est donc difficile d’imaginer que ce rattrapage à marche forcée n’aura pas de conséquences sur les enveloppes d’augmentations de salaires « hors rattrapage », ne serait-ce que pour une raison évidente, il est beaucoup plus difficile de rattraper la tête de course quand ceux qui sont devant avancent vite ! Ainsi, plus les rémunérations ne bénéficiant pas de rattrapage continueront de progresser sur la période, plus l’écart à résorber sera conséquent, rendant l’effort budgétaire encore plus difficile.

Affirmer que les hommes seront les principales victimes de cette modération salariale est certes un peu provocateur et théoriquement faux car de moindres augmentations pénaliseront tout autant les femmes n’étant pas ou peu impactées par les mesures de rattrapage salarial.

Cependant, nous imaginons que cela pourra être perçu comme tel dans des entreprises ou une forte majorité de femmes bénéficie de ces mesures d’ajustement.

Au final, toutes les annonces faites par le gouvernement vont dans le bon sens et on ne peut que se réjouir à l’idée d’éradiquer le plus rapidement possible des écarts injustifiés et indignes d’une société qui se veut moderne et progressiste.

Dans la pratique certes, des efforts devront surement être faits, souhaitons dans ce cas qu’ils seront répartis équitablement entre les salariés. Souhaitons aussi que les actionnaires contribueront à l’effort collectif en acceptant que des coûts supplémentaires réduisent temporairement les résultats de leur entreprise.

Et si les hommes pensent qu’ils vont devoir payer un plus lourd tribut, souhaitons qu’ils soient fiers de participer à cette juste cause. Si dans quelques années les femmes paient plus souvent l’addition ce sera peut-être le signe que notre société a bien évolué.

 

Suivez-nous aussi sur Youtube et sur Linkedin

Si vous souhaitez recevoir toutes les actualités du blog, abonnez-vous à la Newsletter !

Pour en savoir plus: http://www.mcr-consultants.com

Thierry Magin
Directeur Associé chez MCR Groupe

DOVE - Escarpins à talons hauts,